?

En application du principe de la séparation des pouvoirs, il convient d’assurer l’objectivité et la neutralité des opérations électorales. C’est pour cette raison que, dans le cadre des élections locales, ce sont des magistrats de l’ordre judiciaire qui sont appelés à présider certains bureaux électoraux.

Par ailleurs, le président du tribunal de première instance de Namur a la qualité d’opérateur électoral. Il est chargé d’établir un rapport sur les dépenses de propagande électorale engagées par les partis politiques.